Gagnant du Grand Prix : Traversée d’Apt

Catégorie :AMÉNAGEMENT URBAIN

TRAVERSÉE D’APT

Les arbres qui disparaissent. Le goudron qui s’étend. Autant d’images liées à l’émergence de l’ère industrielle. Alors, nul doute que Victor Hugo et sa « Légende des siècles » apprécieraient le nouveau visage de l’avenue qui lui est dédiée, essentielle à la traversée aptésienne.

L’ARGUMENT DU JURY
« L’équilibre entre la mise en valeur du végétal et l’architectural est réussi dans cette réalisation« 

En quelques mois, près d’un siècle d’évolutions disparates sans réelles cohérences, a été remis non seulement au goût du jour mais également à celui des temps à venir. Ceci relève complètement du domaine de la durabilité. Nombreuses sont les communes en Vaucluse ou ailleurs, qui au fil du temps sont devenues une agglomération, au sens premier, d’habitats et de commerces, fendue de part en part, par un axe routier prépondérant. Apt, sous- préfecture du Vaucluse, comptant plus de 11 000 habitants, n’a pas échappé à ce syndrome inhérent à l’avènement de l’ère automobile. Pourtant, au temps où les transports ferroviaires prédominaient, l’artère principale aptésienne n’était pas avare d’arborescences et d’ombrages. D’année en année, chaque propriétaire a aménagé son propre espace et accès, sans aucune cohérence requise avec ceux de leurs voisins.

DU PAYSAGE DES ROUTES AUX BÂTIS DES RUES

En pénétrant dans une localité, une route devient une rue. L’asphalte aux accotements plus ou moins stabilisés devient un bitume bordé de trottoirs plus ou moins larges. D’un univers rural et végétal, on passe à celui d’un faubourg de concessions commerciales et métalliques, puis à un cœur typiquement et historiquement urbain. De plus, l’usager qui passe d’une séquence à une autre présente des profils très différents : un automobiliste, un cycliste, un piéton, mais aussi un riverain derrière ses fenêtres. Ici, on se trouve autant dans le domaine de l’architecture que dans celui du paysager. Par ce simple constat, on prend tout-de-suite conscience de l’ampleur et des enjeux du projet.

DU VAUCLUSE AUX ALPES DE HAUTE-PROVENCE

Comprise entre le rond-point occidental en provenance d’Avignon et celui oriental en direction de Manosque, la partie aménagée a fait l’objet de trois phases distinctes. 4 076 mètres d’un axe de circulation ont été réaménagés. De la visibilité d’un passage protégé à l’accessibilité d’un parvis de gare, en passant par l’aération du stationnement, chaque aspect de l’usage quotidien de la traversée a été repensé… pour mieux être visité par les gens de passage ou mieux revisité par les habitants.

Les gagnants qui ont conçu cet ouvrage :

> Maitrise d’ouvrage : Département de Vaucluse / Ville d’Apt
> Maitrise d’oeuvre : architecte PHILIPPE LAURENT de MONFAVET et le BE INTERVIA ETUDES de VENDARGUES
> Entreprise s’étant particulièrement illustrée dans la phase d’exécution : Section 1 : SRMV COLAS MIDI MEDITERRANEE à Carpentras ; Section 2 : EIFFAGE TRAVAUX PUBLICS MEDITERRANEE de Cavaillon.

La vidéo : Réalisation www.najimbarika.com

Display-Digital-Evolution-160-600

Zappings

MAG 50 PERSONNALITES

GRAND PRIX DU BATIMENT DURABLE

GUIDE DES RESEAUX