Achat, aides, autonomie, on vous dit tout sur les véhicules électriques

Avec la Cop 21, l’objectif est clair pour les gouvernements, surtout pour les européens et les Etats-Unis (les pays les plus pollueurs) des efforts sur la diminution du CO2 deviennent urgents. Le Parlement européen a estimé le 3 octobre 2018 que les véhicules légers neufs devaient réduire leurs émissions de CO2 de 40% d’ici 2030. Nous avons testé le parcours consommateur pour l’achat d’un véhicule électrique…

Cet objectif de diminution moyenne d’émissions de gaz à effet de serre est valable tant pour les voitures légères neuves, particulières que pour les camionnettes et doit se mesurer par rapport à 2021. Une étape intermédiaire a été fixée, avec une réduction de 20% d’ici 2025. « Le transport est le seul grand secteur de l’UE où les émissions de gaz à effet de serre sont toujours en augmentation », regrette en préambule le texte adopté.

Largement débattue et amendée. Au vue des débats, Le chef de l’état Emmanuel Macron a donc décidé de modifier rapidement le taux de CO2 émit lors des contrôles techniques, notamment pour les diesels en 2019. Une politique diamétralement opposée s’annonce avec des primes d’achat électrique à la clef ainsi que des forfaits électriques bas. Ne serait-il pas temps de changer nos habitudes d’achat ? Nous avons donc mené l’enquête….

Charlotte souhaite acheter un véhicule électrique

Charlotte est une jeune étudiante en alternance qui possède un diesel, cependant celui-ci ne passe plus le contrôle technique avec un taux dépassant les 120 g de CO2 émit. Elle milite depuis toujours pour la protection de la planète. C’est pour cela qu’elle souhaite s’orienter sur l’électrique. Elle est aussi profondément urbaine avec ses études ; elle se déplace exclusivement de son domicile Vaison-la-Romaine à l’université de droit d’Avignon. Je l’ai rencontrée au garage du Pontet où elle se faisait expliquer les modalités d’acquisition d’un véhicule électrique.

L’autonomie lui convient : cette voiture peut effectuer 300 km mais selon Emmanuel Brout, agent Renault depuis 27 ans « l’électrique convient aux petits trajets et donc convient parfaitement aux besoins de sa jeune cliente » en revanche, pour des trajets plus longs, il faut plutôt s’orienter sur de l’hybride alliant moteur thermique et moteur électrique. Le second permettant de recharger les batteries tout en roulant. Prix du neuf 30 000 €, une somme mais avec en point fort, l’entretien qui reste basique avec en charge uniquement les pneus et les freins. Cela explique aussi son prix d’achat !

L’occasion, un marché abordable

Selon le garagiste, l’hybride et l’électrique sont notre avenir. Il faut tout de même régler le point sur l’autonomie et penser recyclage ainsi que la durée de vie de 10 ans d’une batterie. Il est donc préférable pour le moment de s’orienter sur de la location ou de l’occasion pour faire baisser le prix d’achat.

Charlotte décide donc de s’offrir un véhicule électrique d’occasion de 65 000 km à 6400 €/HT, une première main qui reste abordable pour la jeune femme aidée par ses parents. Il fallait compter 9500 €/HT pour un véhicule neuf, petit cylindre 5 portes, 1 CV équivalent à 4/5 CV en thermique.

Son projet semble se concrétiser. Elle pose davantage de questions. A-t-elle droit à une prime gouvernementale d’achat ou à la conversion qui est de l’ordre de 4000 € ? Au bout d’un quart d’heure, elle se rend bien compte que cela reste très restrictif –soumis à la non-imposition d’un foyer de -minimum 2 parts, -il faut travailler à plus de 60 km aller-retour pour l’essentiel. Un montage de dossier reste obligatoire et la réponse est toujours longue de 2 à 6 mois.

Comment recharger son véhicule ?

Reste 3 points importants : le temps de charge, le prix de la charge et où trouver des bornes ? 2 solutions s’offrent à vous pour le temps de charge -2 heures de charges pour la charge la plus rapide mais ne recharge qu’à moitié la batterie de votre véhicule. Pour une charge complète, il faut compter 12 heures. Ce qui reste long ! (On fait quoi pendant ce temps-là si on veut faire un trajet de 600km ? beaucoup prônent l’éloge de la lenteur en allant au resto, découvrir la ville d’attente et prendre un petit hôtel…). Pas sûr de vraiment convaincre.

Dans tous les cas, le prix de la charge à 1.50€, a de quoi en faire changer d’avis plus d’un. Entre le peu d’entretien et le prix, la perte de temps peut s’aborder en toute sérénité. Bref, un choix de vie à faire ou pas.

Quant à Charlotte, déjà enthousiaste par son achat de sa Renault Zoe, elle a déjà téléchargé l’application web pour trouver sa borne de recharge ; il en existe 5 : ChargeMap, Blueclub, Kiwhipass, Plugshare, NextCharge disponible pour Ios ou androïde.

Dans tous les cas, votre garagiste est équipé d’une voire plusieurs bornes. A savoir aussi que pour Avignon et les alentours, les parkings souterrains en sont aussi équipés ainsi que certains centres commerciaux comme Ikea, Auchan…Tous à la conquête de l’électrique !!!

Et l’installation de bornes de recharge privées existent et coûtent environ 2000€/HT (machine, pose et mise en conformité). Si elles commencent à se démocratiser auprès des particuliers et des entreprises, le coût engendré rebute de nombreux consommateurs. L’Etat français a décidé d’accorder des subventions pour encourager les citoyens à se tourner vers les véhicules moins polluants. Des crédits d’impôt peuvent vous y aider. (Renseignement sur info.gouv.fr)

Concernant le prix de l’assurance de votre véhicule électrique, il reste équivalent en terme de prix pour du thermique.

Avec cet engouement pour les voitures électriques, on peut penser à une optimisation du recyclage, je ne le sais que trop bien avec un mari ingénieur industriel mais à la clef, à quand une ville sans bruit, sans pollution…Le rêve en somme, au bout du chemin…

Crédit photo diaporama : Daimler AG

Display-Digital-Evolution-160-600

Zappings

MAG 50 PERSONNALITES

GRAND PRIX DU BATIMENT DURABLE

GUIDE DES RESEAUX