La Chorale « Les Chandalous », la passion du chant au service du vivre ensemble

La Chorale Avignonnaise « Les Chandalous » composée d’une vingtaine de membres a participé récemment à l’excellent Festival Andalou organisé par l’Alhambra. Leur prestation a connu un vif succès devant un public nombreux. Cette association se veut socio-culturelle car en plus de transmettre des savoirs comme le chant et la musique, elle renforce le lien social et la solidarité autour d’une passion et d’un projet communs. Gros plan sur une association qui porte les valeurs de vivre ensemble.

La Chorale  « Les Chandalous » a été créée en Janvier 2016 par des amateurs avignonnais passionnés par la musique Arabo-Andalouse. Ceux-ci considèrent qu’une ville comme Avignon ou l’éclectisme culturel est bien installé, mérite l’implantation d’un style musical différent et hautement reconnu artistiquement dans le bassin méditerranéen.

Les grandes villes françaises telles Paris, Lyon et Marseille notamment, possèdent des structures qui enseignent cette musique depuis plusieurs années. D’autres villes moyennes ont suivi l’élan de cet art, nouveau pour nous mais néanmoins millénaire pour les adeptes (Toulon et Bourges ont leur conservatoire).

Histoire de la musique Arabo-andalouse

Les responsables de l’association nous resituent l’origine de cette culture. « L’histoire de la musique Arabo-andalouse prend sa source dans l’Andalousie du Xe siècle, carrefour de toutes les cultures et de toutes les religions. Irriguée de poésie et d’amour courtois, elle se transmet de générations en générations par la voix des musiciens, poètes et philosophes arabes.

Après la chute de Grenade en 1492 et à la fin de la présence arabe en Al-Andalus (nom de l’Andalousie en arabe), de nombreuses familles trouvent refuge au Maghreb, véhiculant ainsi de l’autre côté de la Méditerranée un patrimoine culturel dont la musique constitue une identité très influente. »

But des Chandalous

Les membres des Chandalous sont convaincus que la musique Arabo-andalouse a un pouvoir rassembleur, dénué de références religieuses. Elle fédère les individus quelque soit leur parcours, leur origine ou leur confession. Issue d’une culture de convergence et de tolérance, cette musique montre qu’il existe un fil conducteur entre les civilisations, nous disent-ils.

Les cours sont dirigés par Monsieur Fouad DIDI un maître incontesté de la musique Arabo-andalouse. Il est enseignant à la Cité de la Musique de Marseille et au conservatoire de Toulon. Il intervient également dans divers événements liés à la musique Arabo-andalouse. L’association est ouverte à tous partenariats et liens inter-associatifs afin d’encourager et de permettre l’accès de cet art à tout un chacun.

Prochains concerts :

  • le 11 juin à la Cité de la Musique à Marseille
  • le 29 juin salle du Dojo quartier Nord-Est d’Avignon dans le cadre de la journée de la Paix initiée par l’OGA .

Les cours ont lieu 3 mardis par mois au complexe culturel de la Barbière de 18h à 21h (musique de 18h à 19h, chant de 19h à 21h). Ils s’adressent à tous publics intergénérationnels et interculturels et sans pré-requis.

Renseignements et inscriptions au 06.13.91.22.92 ou 06.66.95.40.87 ou 06.46.32.21.71

Display-Digital-Evolution-160-600

Zappings

MAG 50 PERSONNALITES

GRAND PRIX DU BATIMENT DURABLE

GUIDE DES RESEAUX