Opération de végétalisation participative, Avignon serait-elle devenue plus verte ?

Végétaliser pour embellir et rendre plus verdoyante la ville d’Avignon, telle est la volonté de la ville en collaboration avec les habitants, dans le cadre du projet « Avignon, Végétalisons ensemble nos Espaces Publics ». Depuis le lancement du projet en 2015, 114 projets ont vu le jour dans la capitale vauclusienne.

Cette opération de mise en valeur du cadre de vie, existe en association avec la population avignonnaise, pour repenser et reverdir la ville dans l’ensemble de ses quartiers. Avec la possibilité pour les habitants de planter devant chez eux, en bénéficiant de l’appui technique de la commune.

Embellir l’espace urbain et favoriser l’insertion sociale est-ce possible ? 

A l’étranger, comme en France, à Paris, Montreuil, Bordeaux, Avignon… Des villes se mobilisent dans une volonté de partage de l’espace public. Faisant naître un élan solidaire : convivialité, créativité et entraide… Ces activités ludiques et collectives redonnent du sens et créent du lien social. 

Cette opération de végétalisation reposent sur le fait que la ville délègue la gestion de la plantation de végétaux à ses administrés, ils deviennent les acteurs, créateurs de nouveaux espaces verts. En incluant des engagements qui suivent les grandes lignes d’une charte de l’environnement, ces espaces verts, permettent la création de lien social et de mixité culturelle, chacun participe et se sent intégré. A cela, peut s’ajouter la naissance de projets citoyens locaux et la volonté d’éduquer au respect de l’environnement en général et à l’embellissement de son environnement en particulier. 

Des espaces à végétaliser, une charte à respecter 

Un éco-jardinier, Gaëtan Louchart, est responsable de la mise en place et du suivi des projets. Il a pris ses fonctions à la mairie d’Avignon début juillet 2020, il succède à Laurent Petit. 

« Pendant l’été les demandes de végétalisation participative diminuent du fait des grandes vacances » précise M.Louchart, mais pour cette fin de mois de septembre, elles repartent  à la hausse et atteignent leur vitesse de croisière. En effet, à l’automne, saison de plantations, « l’équipe gère en moyenne deux demandes par semaine » : installation de jardinières construites et pose de réseaux d’eau, végétalisation pleine terre et pied de façade, végétalisation en pied d’arbre, etc. Après étude de faisabilité et validation, une grosse vingtaine de projets voit le jour en moyenne par an. 

Les riverains propriétaires ou associations signent une convention d’un an avec la Ville. Trottoirs, pieds de clôture ou de façades, accotements engazonnés, les riverains assurent l’aménagement du site à végétaliser. Ils procèdent à la mise en place de terre, la plantation de végétaux ainsi que leur entretien, en suivant des règles et des conditions définis en détails à l’avance. 

Arrosage, entretien courant des espaces végétalisés, non utilisation de produits phytosanitaires, ni d’engrais minéral chimique, font partis de la charte signée entre la commune et les habitants concernés par le projet. Ces derniers s’engagent également à ne planter que des essences conseillées par la ville.

Les riverains concernés s’engagent aussi à tailler régulièrement les végétaux pour éviter toute entrave à la circulation et à l’envahissement des propriétés voisines. Une autorisation d’occupation temporaire (AOT) du domaine public sera accordée gratuitement au propriétaire riverain. En revanche, si les signataires ne respectent pas la charte, il sont rappelés à l’ordre (verbalement, puis par écrit) et en cas de manquement la sanction peut aller jusqu’au retrait des bacs végétalisés et des autres installations non entretenues.

Cinq ans après sa mise en place, cette opération est-elle un succès ?

« Avignon, végétalisons ensemble nos Espaces Publics » offre aux habitants la possibilité de planter des micros aménagements paysagers, un moyen concret pour eux de s’investir à l’amélioration de leur cadre de vie et d’insuffler un nouvel élan solidaire dans le quartier où il réside. Après 5 ans d’existence le bilan est positif, avec une large implication des citadins, même si un petit nombre d’entre eux sont un peu plus à la traîne sur l’entretien courant, la majorité des participants anticipent et gèrent en totale autonomie leurs espaces végétalisés. 

Depuis le début de l’opération, la ville d’Avignon s’est s’enrichie de 114 espaces végétalisés, et ce n’est qu’un début… Alors quel quartier sera le plus vert en cette fin d’année et en 2021 ? A vous de jouer, avignonnais… !

Display-Digital-Evolution-160-600

Zappings

MAG 50 PERSONNALITES

GRAND PRIX DU BATIMENT DURABLE

GUIDE DES RESEAUX