Freewheelchair, l’innovation qui améliore le quotidien des personnes à mobilité réduite

Après plusieurs années de R&D, l’avignonnais Lancelot Durand et son ami et co-fondateur Colin Galois ont conçu Freewheelchair (FWC). Cette technologie se présente comme la première solution de freinage pour fauteuil roulant manuel.

« Aujourd’hui, pour freiner, les utilisateurs de fauteuils roulants sont obligés d’utiliser leurs mains comme des plaquettes de freins. » affirme Lancelot, « À chaque freinage, à chaque virage, les mains en sont brûlées et les membres supérieurs traumatisés. »

Freewheelchair c’est donc avant tout une paire de roues, adaptable à n’importe quel fauteuil roulant manuel et intégrant un système de freinage. Avec une technicité inspirée des vélos hollandais, la roue intègre en son centre un système de freinage par « rétropédalage » qui permet aux utilisateurs d’actionner un frein en tirant la main courante légèrement vers l’arrière.

« C’est à Avignon que nous avons conçu le dernier prototype de FWC. Mon père, Loïc Durand, dispose d’un atelier conséquent en raison de son entreprise Spectat spécialisée dans les décors et planchers de danse, d’opéra et de théâtre à Avignon. Également ingénieur de formation il nous a offert son espace et ses compétences pour nous aider à fabriquer certaines pièces du prototype. »

Moins d’efforts, moins d’obstacles et plus d’autonomie

Un fauteuil roulant manuel coûte entre 3000 et 8000 euros et est renouvelé en moyenne tous les 5 ans. « Améliorer la mobilité et l’autonomie des personnes à mobilité réduite et rendre cette solution accessible à tous est l’essence même de notre projet ! C’est pourquoi nous anticipons déjà notre année 2022 en travaillant actuellement avec les hautes autorités de santé pour rendre éligible notre produit à un remboursement de la sécurité sociale. »

10 votes pour remporter le concours AVIVA

La Fabrique Aviva, c’est LE grand concours national de l’entrepreneuriat social et solidaire. L’équipe de FWC y participe actuellement pour tenter de remporter la généreuse somme de 60.000 € pour pouvoir financer leurs prochains prototypes et réaliser des sessions de tests. S’ils remportent le concours, ils pourront lancer le projet à échelle industrielle. Ils auront également les ressources nécessaires pour s’investir à plein temps au développement de FWC en quittant leur emploi actuel chez Décathlon. Déjà récompensés de nombreuses fois pour leur initiative innovante et solidaire Lancelot et Colin ont encore et toujours besoin de soutien.

Si ce projet vous intéresse, pour voter c’est simple : Rendez-vous sur www.lafabriqueaviva.fr et attribuez vos 10 votes à Freewheelchair.

Pour en savoir plus : Facebook : Freewheelchair

Site web : www.eppur.eu

Display-Digital-Evolution-160-600

Zappings

MAG 50 PERSONNALITES

GRAND PRIX DU BATIMENT DURABLE

GUIDE DES RESEAUX