Le Collectif Rosmerta est à la recherche de bénévoles et familles d’accueil en Vaucluse

Situé au 7 rue Pasteur à Avignon, le Collectif Rosmerta est un lieu d’accueil pour mineurs isolés, familles en exil, et fait office de centre social et culturel autogéré. Au vu de l’arrivée massive en janvier dernier de jeunes en provenance du Mali et de Côte-d’Ivoire, le Collectif appelle aujourd’hui au soutien des vauclusiens.

Manque de places …

Depuis le 21 décembre 2018, l’association œuvre pour mettre à l’abri temporairement des familles et jeunes qui n’ont pas de solutions de logement. A ce jour c’est plus de 50 personnes que Rosmerta héberge, une situation devenue contraignante depuis l’arrivée de nombreux autres migrants en situation d’urgence.

Le Collectif affichant complet est très inquiet. Les membres de Rosmerta lancent aujourd’hui un SOS et font appel à la générosité et disponibilité des vauclusiens. Ils recherchent des familles d’accueil sur Avignon ou proche alentours pour des jeunes qui devraient être rapidement scolarisés. Sur leur page Facebook nous pouvons lire : « Une chambre de libre ? Un canapé ? Un appartement vide à mettre à disposition ? Pour 15 jours, 1 mois ou plus ? Faites-nous signe ! Merci pour eux ! »

Un lieu qui pourra peut-être bientôt ne plus accueillir personne

Par son action, l’association met en exergue l’incapacité et l’absence de volonté politique des pouvoirs publics à créer des lieux d’hébergement en faveur des exilés. Ils demandent la mise à disposition d’un bâtiment vacant sous convention d’occupation temporaire. Car actuellement, l’occupation du 7 rue Pasteur à Avignon est considérée illégale par les autorités.

L’Association Diocésaine d’Avignon, propriétaire des lieux, a assigné Rosmerta en référé-expulsion devant le Tribunal d’instance d’Avignon le 27 mai 2019. Au mois d’octobre de la même année, le Tribunal a accordé à l’association un délai considérable de trois ans pour quitter les lieux. Une décision rejetée par le diocèse d’Avignon qui décida de faire appel.

Le verdict tombe

C’est le 15 février 2021, alors qu’une cinquantaine de personnes s’étaient donnés rendez-vous devant le Tribunal de Nîmes pour soutenir l’association Rosmerta lors de son procès en appel que le verdict tombe : l’avocat de la CEF (Conférence des Évêques de France) a demandé l’annulation du délai de trois ans accordé en première instance pour une expulsion immédiate des locaux. Le délibéré sera annoncé à partir du 19 avril 2021. Le Collectif rappelle son désir de dialogue avec le diocèse d’Avignon, afin de pouvoir envisager l’achat du bâtiment du 7 rue Pasteur.

Affaire à suivre…

Pour contacter le collectif : accueil@rosmerta-avignon.fr / 0664968750 / 0642690026

Display-Digital-Evolution-160-600

Zappings

MAG 50 PERSONNALITES

GRAND PRIX DU BATIMENT DURABLE

GUIDE DES RESEAUX