Philippe Pascal : « Le District Grand Vaucluse de football a fait un faux document avec mon nom »

Les tensions se multiplient dans le dossier du club de football de l’ACA (Avenir Club Avignonnais). En effet, à la faveur d’un article documenté, nous avions révélé il y a quelques semaines la situation ubuesque et le conflit entre deux dirigeants de cette association Avignonnaise qui compte plus de 600 licenciés, Alexandre Bressy et Sabine Arnoux. On vient d’apprendre que le District Grand Vaucluse de football, chargé d’organiser les compétitions de football au niveau départemental, aurait fait un faux document mettant désormais en doute son impartialité dans ce dossier.

Le District Grand Vaucluse dans la tourmente

Philippe Pascal, le Président de la commission de discipline du District Grand Vaucluse de football ne décolère pas car son nom a été utilisé et mentionné sur le PV d’une réunion alors qu’il n’y a jamais participé. Pour dénoncer ces agissements frauduleux, ce dernier a envoyé un communiqué à la presse, il a même démissionné de sa fonction de Président de cette commission le 8 août et a décidé de porter plainte contre les dirigeants du District Grand Vaucluse. 

Pour la petite histoire, l’ancien joueur de football (Olympique Avignonnais, Pertuis, Vedène, Barbentane et Cabannes) Philippe Pascal est bien connu dans notre département pour son intégrité et son courage. Il y a quelques années, alors qu’il occupait la fonction d’inspecteur au sein de l’Urssaf, il avait contrôlé et mis en lumière les agissements de l’ancien Président de la CCI de Vaucluse, François Mariani. A force de pugnacité, ce dernier avait même été condamné après une longue procédure judiciaire suivie par l’ensemble de la presse locale et nationale (Médiapart). Philippe Pascal est également Président d’une association humanitaire (RAPL) qui oeuvre en Afrique.

Revenons aux faits.

Dans le conflit qui oppose Sabine Arnoux à Alexandre Bressy, élu Président de la l’ACA le 3 novembre 2021, le District Grand Vaucluse de football a d’abord donné raison, courrier à l’appui au Président Alexandre Bressy en ces termes « la contestation d’une élection pour quelques motifs que ce soit doit être réalisée 15 jours maximum après une élection, et non pas 3 mois après, comme c’est le cas ici. » Quelques semaines plus tard, l’instance a radicalement changé de position allant même jusqu’à suspendre Alexandre Bressy pour des propos et documents diffusés sur une page Facebook dont il n’est même pas administrateur. Curieux revirement de situation ! 

Le directeur administratif en ligne de mire

Durant le mois de juin, une procédure de conciliation a été mise en place avec le CDOS 84 (Comité Départemental Olympique et Sportif 84) et le District Grand Vaucluse. C’est à l’occasion de cette procédure que Philippe Pascal a découvert que son nom a été utilisé dans un faux PV (procès verbal).

Philippe Pascal précise dans son communiqué : « J’ai constaté que le Directeur du District avait rédigé le PV d’une fausse réunion qui ne s’est jamais tenue et que, plus fort encore, cette séance concernait la prétendue commission de surveillance des opérations électorales du 20 juin 2022, et que je suis non seulement mentionné présent mais aussi secrétaire de séance ! On aurait pu imaginer que face à l’évidence le Directeur fasse son mea-culpa. Eh bien non, il évoque une erreur de secrétariat puis clame m’avoir informé alors que tous les emails et appels téléphoniques faits pour tenter de réparer l’irréparable, sont postérieurs au moment où j’ai appris la supercherie. On aurait pu imaginer aussi, que quand le Président prendrait connaissance de cette faute grave, voire lourde, il prononcerait un avertissement, un blâme voire convoquerait le Directeur pour un entretien préalable à un licenciement pour faute. Eh bien non, il s’est rangé derrière lui… Cette fausse réunion n’était qu’une manœuvre très maline pour installer Mme Arnoux, proche de M. Catelin et Magnaud, à la tête du club avignonnais et donc, manœuvre utile à la Direction du District. Sinon, pourquoi prendre un tel risque ? »

Concernant sa présence à la tête de la commission de discipline, Philippe Pascal ajoute « devant la somme des irrégularités, influences et interventions hebdomadaires inappropriées commises par la direction du District, j’ai considéré que je ne pourrais certainement plus assumer mon rôle en totale indépendance et sérénité. »

L’ancien inspecteur de l’Urssaf conclut son document de trois pages en ces termes « Le rôle d’un District de football n’est pas de naviguer à vue en fonction des amitiés, des inimitiés, des petits copains ou d’intérêts occultes, le rôle d’une organisation qui gère le football de nos enfants c’est de faire preuve d’éthique, d’intégrité, de justice et d’impartialité. »

Désireux de faire toute la lumière dans cette affaire afin que cessent ces agissements, Philippe Pascal a accepté de consigner son témoignage et cette dénonciation sur un document officiel (CERFA). 

Celui-ci a été intégré au dossier de plus de 190 pages constitué par les avocats d’Alexandre Bressy. Rappelons que le lundi 8 août, la Justice a jugé irrecevable l’action devant les tribunaux de Sabine Arnoux à l’endroit d’Alexandre Bressy « pour défaut de qualité à agir de Madame Arnoux qui se prétend Présidente du bureau du comité directeur de l’ACA ».

Affaire à suivre…

Nous avons contacté le directeur administratif Hakim Salih mis en cause par Philippe Pascal, voici sa réponse :

« Il est très surprenant que la personne contestant ce PV se limite uniquement à crier haut et fort qu’il y a eu un faux PV alors qu’elle avait la liberté d’interjeter appel… Nous avons malheureusement l’habitude que ces personnes jettent du discrédit sur le District à la moindre occasion.

Nous rappelons que la commission de surveillance des opérations électorales ne doit se limiter qu’à la validation des candidats. Toutefois, pendant l’organisation de cette AG Elective, pris par des délais très courts, nous avons vainement essayé de réunir notre commission de surveillance des opérations électorales de façon dématérialisée (3 personnes au minimum) aux fins de validation de l’éligibilité des candidats en lice. Devant l’impossibilité de réunir ces 3 personnes car l’une d’elles s’opposant fermement à assister à cette réunion, nous l’avons annulée.

Cependant, le PV préparé en amont par le secrétariat et devant être validé par cette commission, a été publié par erreur. Cela n’a aucune incidence sur le plan règlementaire car il n’y avait aucune obligation de réunir cette commission puisque c’était une AG d’un club. De plus, la personne contestataire avait une fois de plus la possibilité d’interjeter appel de ce PV, ce qui n’a pas été fait.

Il est bon de rétablir certaines vérités car un membre de commission est tenu par un devoir de réserve et malheureusement Philippe PASCAL a pris partie pour une équipe de L’ACA au contraire du District alors qu’il est membre d’une commission et qu’il n’a jamais répondu au mail que nous lui avons envoyé. La nouvelle gouvernance travaille en toute sérénité et transparence vis-à-vis des clubs. »

 

Display-Digital-Evolution-160-600

Zappings

MAG 50 PERSONNALITES

GRAND PRIX DU BATIMENT DURABLE

GUIDE DES RESEAUX